Menu Fermer

La photodésinfection révolutionne le traitement des maladies des gencives – Demandez au dentiste

L’utilisation des thérapies activées par la lumière dans les traitements médicaux est de plus en plus populaire depuis des décennies.

Aujourd’hui, une thérapie spécifique basée sur la lumière, connue sous le nom de thérapie de photodésinfection, offre un nouvel espoir aux patients dont la maladie progresse maladie des gencives (parodontite).

Cette thérapie photodynamique dentaire spécialisée peut tuer les bactéries inflammatoires qui endommagent les gencives sans contribuer à la résistance aux antibiotiques.

Alors, qu’est-ce que la photodésinfection, comment fonctionne-t-elle et à quoi pouvez-vous vous attendre ?

Qu’est-ce que la photodésinfection ?

La photodésinfection est une thérapie photodynamique antimicrobienne qui utilise un laser spécialisé avec une solution photosensibilisante pour tuer les bactéries sans risque de résistance aux antimicrobiens.

Il s’agit d’une photodésinfection antimicrobienne non antibiotique qui des résultats impressionnants pour le contrôle des infections et d’autres utilisations antibactériennes.

Dans la pratique dentaire, la photodésinfection est un traitement puissant pour les maladies parodontales qui permet d’éliminer sélectivement les bactéries du biofilm sur les dents, sous la ligne gingivale. Cette technologie est utilisée en même temps que le débridement parodontal (l’écaillage et le surfaçage radiculaireou SRP).

Periowave™, par Ondine Biomedical, Inc. (une société canadienne basée à Vancouver), est la technologie de photodésinfection utilisée pour le traitement parodontal. Il s’agit de la technologie de photodésinfection utilisée pour le traitement parodontal. approuvé par la FDA et de Santé Canada.

Comment fonctionne la photodésinfection ?

Pendant la thérapie de photodésinfection, un dentiste ou un parodontiste injecte d’abord un colorant bleu de méthylène dans une poche de gencive (sans anesthésie).

Le colorant bleu se lie aux parois cellulaires des bactéries dans la poche, mais il s’attache plus rapidement aux bactéries à Gram négatif qu’à celles à Gram positif. Les bactéries à Gram négatif sont le plus souvent associées à des maladies et des inflammations.

Ensuite, un laser à diode non thermique est utilisé pour lancer une chaîne d’événements qui détruit les bactéries en fonction de la façon dont le colorant s’est fixé à la paroi cellulaire. En général, il tue la plupart des bactéries Gram-négatives sans éliminer toutes les bactéries Gram-positives (qui sont souvent des souches bénéfiques nécessaires à une bonne santé microbiome oral).

Utilisé en complément du traitement parodontal traditionnel, la photodésinfection s’améliore considérablement les symptômes des maladies des gencives comme les poches profondes des gencives, les gencives qui saignentet l’inflammation.

Contrairement à l’antibiothérapie, cette technologie de photodésinfection à large spectre ne conduit pas à résistance aux antibiotiques, même en cas d’applications répétées.

Qui peut bénéficier d’un traitement de photodésinfection ?

La photodésinfection est bénéfique pour les patients souffrant de parodontite chronique et de péri-implantite (dans laquelle le tissu gingival autour d’une implant dentaire s’enflamme).

Comment la photodésinfection traite les maladies des gencives

Les patients atteints de maladies des gencives qui sont traités par photodésinfection, en plus du détartrage et du surfaçage radiculaire traditionnels, connaissent une diminution spectaculaire de la taille des poches gingivales, des saignements et de l’inflammation.

La progression des maladies des gencives peut entraîner récession des gencives et la perte osseuse, qui ne sont pas facilement (ou pas du tout) réversibles.

En général, les patients atteints de maladies des gencives sont traités par un détartrage trimestriel et un surfaçage radiculaire. En cas d’infection persistante, des antibiotiques systémiques peuvent être utilisés. Mais cela n’arrive pas souvent, en raison du risque d’épidémie de résistance aux antibiotiques.

En cas d’échec, une chirurgie orale invasive peut être nécessaire pour gérer la douleur et les symptômes des maladies gingivales avancées.

Toutefois, la photodésinfection peut contribuer à améliorer les résultats dans les cas de parodontite grave lorsqu’elle est utilisée avec la PRS.

Cela semble s’expliquer en partie par le fait qu’elle tue les bactéries pathogènes de manière plus sélective que d’autres techniques de gestion, telles que les antibactériens Bain de bouche ou du dentifrice. Cela permet d’avoir un microbiome buccal florissant qui n’est pas privé de sa capacité à combattre l’infection dans la bouche.

De plus, comme la photodésinfection ne crée pas de bactéries résistantes (comme le fait l’antibiothérapie), elle n’aggrave pas les autres problèmes de santé qui peuvent provoquer une inflammation ou des réactions auto-immunes chroniques.

Une étude a constaté que les traitements de photodésinfection multiples entraînaient une diminution de Protéine C réactive (CRP), qui sont un marqueur non seulement des maladies des gencives, mais aussi des maladies cardiaques.

Preuves scientifiques

Lisez les essais cliniques qui examinent comment la photodésinfection traite les maladies des gencives :

Thérapie de photodésinfection : À quoi s’attendre

La procédure de la thérapie de photodésinfection pour la parodontite, étape par étape :

Tout d’abord, un détartrage et un surfaçage radiculaire seront effectués pour débarrasser vos dents de la plaque et des endotoxines sous la ligne gingivale. Si vos gencives saignent excessivement, il vous sera peut-être demandé de revenir dans deux semaines pour la procédure de photodésinfection. Sinon, votre parodontiste peut commencer immédiatement après votre PES, en injectant très doucement le colorant bleu dans chaque poche gingivale (l’espace où votre dent est reliée à la ligne gingivale), une par une, puis en exposant vos poches gingivales au laser sans chaleur pendant une minute. Pour les zones particulièrement infectées, votre parodontiste peut répéter le traitement avant de mettre fin à la procédure.

Contre-indications &amp ; Effets secondaires

Il y a aucun effet secondaire connu ou des contre-indications à la thérapie de photodésinfection. Il est sans danger pour les femmes enceintes ou allaitantes.

Autres avantages de la photodésinfection pour la santé

Des variantes similaires de la thérapie de photodésinfection, comme la photodésinfection nasale, sont utilisées :

12 Références

Andersen, R. C., &amp ; Loebel, N. G. (2017). Désinfection photodynamique dans le traitement de la parodontite chronique de l’adulte : A Multicenter Clinical Trial. J Dent Health Oral Disord Ther, 8(4), 00289. Texte complet : https://www.researchgate.net/profile/Roger_Andersen3/publication/323877536_Photodynamic_Disinfection_in_the_Treatment_of_Chronic_Adult_Periodontitis_A_Multicenter_Clinical_Trial/links/5b524e310f7e9b240ff274d6/Photodynamic-Disinfection-in-the-Treatment-of-Chronic-Adult-Periodontitis-A-Multicenter-Clinical-Trial.pdf Meller, D. M., Loebel, N. G., &amp ; Wilson, P. M. Photodisinfection Therapy : Technologie essentielle pour le contrôle des infections. Texte intégral : https://infectioncontrol.tips/wp/wp-content/uploads/2020/01/Photodisinfection-Therapy-Essential-Technology-for-Infection-Control.pdf Campanile, V. S. M., Giannopoulou, C., Campanile, G., Cancela, J. A., &amp ; Mombelli, A. (2015). Thérapie photodynamique antimicrobienne unique ou répétée en complément du débridement ultrasonique dans les poches parodontales résiduelles : effets cliniques, microbiologiques et biologiques locaux. Lasers in medical science, 30(1), 27-34. Texte intégral : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4289155/ Chambrone, L., Wang, H. L., &amp ; Romanos, G. E. (2018). Thérapie photodynamique antimicrobienne pour le traitement de la parodontite et de la péri-implantite : Une revue des meilleures preuves de l’Académie américaine de parodontologie. Journal of periodontology, 89(7), 783-803. Résumé : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/30133749/ Ge, L., Shu, R., Li, Y., Li, C., Luo, L., Song, Z., … &amp ; Liu, D. (2011). Effet d’adjonction de la thérapie photodynamique au détartrage et au surfaçage radiculaire dans le traitement de la parodontite chronique. Photomédecine et chirurgie laser, 29(1), 33-37. Résumé : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/21166588/ Andersen, R., Loebel, N., Hammond, D., &amp ; Wilson, M. (2007). Traitement de la maladie parodontale par photodésinfection par rapport au détartrage et au surfaçage radiculaire. Journal of Clinical Dentistry, 18(2), 34. Résumé : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/17508621/ Berakdar, M., Callaway, A., Eddin, M. F., Roß, A., &amp ; Willershausen, B. (2012). Comparaison entre le scaling-root-planing (SRP) et le SRP/thérapie photodynamique : étude de six mois. Head &amp ; face medicine, 8(1), 1-6. Texte intégral : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3353176/ Banaszek, D., Inglis, T., Ailon, T., Charest-Morin, R., Dea, N., Fisher, C. G., … &amp ; Street, J. (2019). 283. L’efficacité et la rentabilité de la thérapie photodynamique dans la prévention des infections du site opératoire. The Spine Journal, 19(9), S138. Résumé : https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S1529943019304851 Biel, M. A., Sievert, C., Usacheva, M., Teichert, M., &amp ; Balcom, J. (2011, septembre). Traitement par thérapie photodynamique antimicrobienne des biofilms de sinusites chroniques récurrentes. Dans International forum of allergy &amp ; rhinology (Vol. 1, No. 5, pp. 329-334). Hoboken : Wiley Subscription Services, Inc, A Wiley Company. Texte intégral : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3270367/ Biel, M. A., Sievert, C., Usacheva, M., Teichert, M., Wedell, E., Loebel, N., … &amp ; Zimmermann, R. (2011). Réduction des biofilms des tubes endotrachéaux grâce à la thérapie photodynamique antimicrobienne. Lasers in surgery and medicine, 43(7), 586-590. Texte intégral : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3188855/ Pourhajibagher, M., Partoazar, A., Alaeddini, M., Etemad-Moghadam, S., &amp ; Bahador, A. (2020). Photodisinfection effects of silver sulfadiazine nanoliposomes doped-curcumin on Acinetobacter baumannii : a mouse model. Nanomédecine, 15(05), 437-452. Résumé : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/32028870/ B. Bhagwandin, N. Loebel, S. Baskaran, R. Andersen. (2011). Utilisation de la thérapie photodynamique antimicrobienne pour la prévention de la transmission du VIH de la mère à l’enfant : A novel approach. Les lasers en chirurgie et en médecine. Résumé : http://www.abstract-archive.org/Abstract/Share/7964
Cet article a été rédigé par Mark Burhenne, DDS et traduit par lesKitsDentaires.com . Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. lesKitsDentaires.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.