Menu Fermer

Cavitations dentaires : Définition, faits et mythes – Demandez au dentiste

Avez-vous entendu parler des caries dentaires ? Il peut s’agir de gros problèmes au niveau de la mâchoire, mais vous ne saurez peut-être jamais que vous en avez une.

Qu’est-ce qu’une carie dentaire ?

Il y a beaucoup de fausses informations sur les caries dentaires. Certains patients ont été “trompés” parce que leurs médecins ont mal diagnostiqué une carie dentaire.

De plus, le fait que deux grandes affections dentaires semblent similaires peut prêter à confusion : la carie dentaire et la cavité dentaire.

Une cavitation dentaire est un terme utilisé pour décrire une zone endommagée dans la mâchoire. Le dictionnaire définit une “cavitation” comme un espace vide formé à l’intérieur d’un objet ou d’un corps solide.

Le terme “cavitation” n’est pas un terme médical, bien qu’il soit utilisé par les dentistes et autres professionnels de la santé.

Une carie dentaire est une zone d’infection, d’inflammation ou de nécrose à l’intérieur de la mâchoire.

Si elle n’est pas traitée correctement, elle s’infectera et les éléments toxiques pourraient se propager à d’autres parties du corps.

D’autre part, un cavité dentaire (appelée “carie dentaire” par les dentistes) est une zone de décomposition de la structure d’une dent causée par des acides produits par des bactéries spécifiques. Elle est également connue sous le nom de carie dentaire, où l’infection ronge l’émail, la dentine ou la structure de la racine d’une dent.

Si vous avez vraiment une “carie dentaire” dans la mâchoire, cela peut être un problème grave. Un traitement approprié pourrait entraîner une procédure chirurgicale coûteuse pour la “réparer”.

Mais certains patients sont mal diagnostiqués avec une carie dentaire. Le dentiste peut voir une zone de “déminéralisation” dans la mâchoire qui n’est pas pathologique. Si cette zone déminéralisée est traitée comme une véritable cavitation dentaire, elle pourrait entraîner une intervention chirurgicale inutile et des dépenses importantes.

La “cavitation” n’étant pas un terme ou une condition dentaire reconnu, il y a beaucoup de confusion autour de son diagnostic et de son traitement. À mon avis, un mauvais diagnostic est une erreur qui peut être compréhensible. Cependant, un diagnostic excessif de la carie dentaire est à mon avis une fraude et pourrait entraîner un traitement inutile, des coûts élevés et de la douleur.

Plongeons plus profondément dans cette zone. Je vais vous décrire quelques faits sur les “caries dentaires”.

Terminologie médicale

Le terme médical accepté pour désigner une cavitation dentaire est “ostéonécrose cavitaire” ou “ostéonécrose ischémique”.

Certains professionnels qui ne sont pas “au courant” classeront cette maladie des mâchoires comme une imposture. Cependant, elle est bien réelle et pourrait certainement causer une destruction isolée aussi bien que systémique.

Ce type de lésion peut être un espace creux entouré d’os mort, ou il peut être rempli de divers éléments inflammatoires, toxiques ou infectieux.

L’un des problèmes de la carie dentaire est que la plupart de ces lésions sont indolores. Cependant, si elles sont douloureuses, on les appelle généralement “ostéonécrose cavitaire induisant des névralgies” (NICO).

Comme je l’ai mentionné, ces lésions osseuses doivent être correctement diagnostiquées. Les “lésions de cavitation” qui ne sont que des zones de déminéralisation sans pathologie doivent rarement être traitées. Un bon dentiste ne vous convaincra pas de traiter ce type de déminéralisation s’il sait qu’il n’y a pas de pathologie.

Diagnostic des cavitations

Comme je l’ai suggéré, les caries dentaires peuvent être difficiles à diagnostiquer. Il est difficile, voire impossible, de voir ces lésions lorsqu’on regarde une radiographie dentaire périapicale simple ordinaire ou une radiographie dentaire panoramique.

Une radiographie panoramique montre la mâchoire supérieure et inférieure, les dents et les espaces sinusaux. (Voir la figure 1, qui montre une radiographie dentaire périapicale bidimensionnelle avec une cavitation difficile à voir dans le cercle rouge).

Figure 1 Ostéonécrose cavitationnelle dans la mâchoire inférieure (dans le cercle rouge)

La plupart des radiographies dentaires sont des images en deux dimensions de zones spécifiques de la mâchoire et des dents. Cependant, la mâchoire et les dents sont des structures tridimensionnelles. Ainsi, une radiographie en deux dimensions aplatit l’objet en trois dimensions en une image qui montre un minimum de détails. Plus de détails sont nécessaires pour identifier les zones potentielles d’ostéonécrose cavitaire.

Pour voir cette lésion en détail, le dentiste doit demander au patient de recevoir une image en trois dimensions de la mâchoire. Cela peut être fait à l’aide d’un scanner à faisceau conique (CBCT) de la lésion potentielle.

Mais avant toute radiographie, le dentiste doit examiner les antécédents dentaires et médicaux du patient pour déterminer les causes possibles de la lésion osseuse avant de poser son diagnostic.

Causes des caries dentaires

Les cavitations dentaires dans l’os de la mâchoire peuvent être le résultat d’une variété d’insultes à l’os. Voici 5 causes possibles :

Un certain type de traumatisme osseux provoquant un blocage du flux sanguin pourrait entraîner la mort des cellules osseuses, créant ainsi un espace creux dans l’os. Suite à une procédure d’extraction de dent mal effectuée, une infection ou des débris pourraient se retrouver dans l’os, ce qui pourrait entraîner une cavité sèche et éventuellement une cavitation dentaire. La surchauffe de l’os au cours d’une procédure dentaire à l’aide de forets de coupe peut entraîner la mort de l’os, ce qui conduit à une ostéonécrose cavitaire. Un abcès dentaire pénétrant dans l’os et s’isolant dans l’os pourrait former une lésion osseuse. Une infection persistante à la base d’une racine dentaire, dont le canal radiculaire est défaillant, pourrait en être la cause.

Lien entre les cavitations dentaires et les maladies chroniques

Lorsque des bactéries nocives et des substances toxiques s’accumulent dans l’espace creux d’une lésion osseuse, le système immunitaire est activé par le le lien entre la bouche et le corps. Diverses substances chimiques biologiquement actives sont produites et peuvent voyager le long des gaines nerveuses, dans les espaces osseux, dans la lymphe et dans le système sanguin.

Ces produits chimiques biologiques et substances toxiques peuvent affecter d’autres cellules et organes du corps – créant une inflammation systémique chronique, des maladies chroniques et des douleurs chroniques.

Il est important de réaliser que la douleur et la maladie chronique peuvent se produire à une certaine distance de la lésion de la mâchoire. C’est une autre raison pour laquelle il peut être difficile de comprendre que la lésion dentaire a causé une zone de douleur et de maladie chronique ailleurs dans le corps.

Recherche publiée

Les chercheurs ont découvert certains faits que vous devez connaître. La plupart des articles publiés utilisent les termes “ostéonécrose cavitationnelle” et “NICO” :

Dans ce Document 2010 révisé par des pairsLes auteurs ont examiné 22 patients atteints de NICO dans la mâchoire. Ils ont décrit la progression de la maladie et le traitement de cette lésion osseuse. Dans un article publié en 2012 dans le National Journal of Maxillofacial Surgery, les cliniciens ont décrit leur diagnostic et leur traitement pour un patient, chez qui ils ont diagnostiqué une lésion isolée de NICO dans la mâchoire inférieure. Les auteurs de cette étude de 2015 a évalué 15 patients avec une douleur faciale inhabituelle et une névralgie du trijumeau. Leurs recherches suggèrent que les lésions des os de la mâchoire, décrites comme des “cavitations” et des “NICO”, pourraient être la cause de la douleur de la mâchoire en raison des cytokines inflammatoires que ces lésions produisent. Dentisterie implantaireLes chirurgiens ont couvert les frais de traitement de 34 patients qui avaient des caries dentaires dans la zone où les implants dentaires devaient être posés. Les dentistes ont expliqué comment ces lésions étaient traitées avant la pose des implants dentaires.

Ces articles sont importants car ils traitent d’études de cas humains présentant ces lésions de la mâchoire et leur menace potentielle pour la santé du patient. La plupart du grand public et de nombreux praticiens dentaires ne connaissent pas ces lésions ou ont été mal informés auparavant.

Traitement des caries dentaires

Le traitement de l’ostéonécrose cavitationnelle consiste à pénétrer dans la lésion et à la nettoyer en profondeur. Le liquide et les tissus retirés de la lésion doivent être envoyés à la pathologie pour être identifiés.

Le chirurgien dentaire peut utiliser un laser pour décontaminer et débrider la lésion. Il peut placer un matériau biologiquement actif dans l’espace osseux pour améliorer sa guérison.

En plus de traiter chirurgicalement la lésion osseuse, il est important de soutenir le système immunitaire du patient. Il faut adopter une approche intégrée comprenant un régime alimentaire non inflammatoire à forte densité en nutriments et divers probiotiques à base de spores pour favoriser un jardin varié et abondant de microbes sains dans l’intestin.

Parfois, il sera nécessaire de déterminer si des substances toxiques existent déjà dans l’organisme, comme les métaux lourds, qu’il faudra peut-être réduire ou éliminer.

Mes dernières réflexions

Si les professions médicales et dentaires ne sont pas totalement convaincues de l’existence de l’ostéonécrose cavitaire, les quelques articles de recherche publiés révèlent qu’elle est vraie.

Ces lésions passent inaperçues car elles ne se développent généralement pas immédiatement après l’insulte osseuse.

Et surtout, diverses maladies et douleurs peuvent se manifester dans des zones du corps autres que la mâchoire. La littérature médicale a besoin de cas plus documentés de la part des chercheurs pour réveiller les professionnels de santé qui sont ceux qui diagnostiquent et traitent ce problème.

4 Références

Glueck, C. J., McMahon, R. E., Bouquot, J. E., Khan, N. A., &amp ; Wang, P. (2010). T- 786C polymorphism of the endothelial nitric oxide synthase gene and neuralgia-inducing cavitational osteonecrosis of the jaws. Chirurgie buccale, médecine orale, pathologie buccale, radiologie buccale et endodontologie, 109(4), 548-553. Résumé : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20185342Gandhi, Y. R., Pal, U. S., &amp ; Singh, N. (2012). Neuralgia-inducing cavitational osteonecrosis in a patient seeking dental implants. National journal of maxillofacial surgery, 3(1), 84. Texte intégral : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3513818/ Lechner, J., &amp ; von Baehr, V. (2015). Douleurs neuropathiques périphériques faciales/trigéminales et RANTES/CCL5 dans la cavitation des os de la mâchoire. Evidence-Based Complementary and Alternative Medicine, 2015. Texte complet : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4481083/Chen, Y. W., Simancas-Pallares, M., Marincola, M., &amp ; Chuang, S. K. (2017). Greffe et implantation dentaire chez les patients souffrant de cavitation de l’os de la mâchoire : Case Series and 3-Year Follow-Up. Implant dentistry, 26(1), 158-164. Résumé : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28098576

Cet article vous a-t-il aidé ?

Oui Non

À lire ensuite

Cet article a été rédigé par Alvin Danenberg, DDS et traduit par lesKitsDentaires.com . Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. lesKitsDentaires.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.